Inspiration liberty …

Article rédigé le 7 avril 2010

Cacharel l’a réédité l’année dernière à l’occasion de son cinquantième anniversaire, de Marc Jacobs à H&M, tous l’ont suivi si bien qu’il sera cette année encore le tissu phare de l’été.

L’imprimé floral, symbole de la période faste des années 70 et de l’influence du mouvement hippie, est désormais de retour sur les podiums ramenant ainsi le romantisme au cœur des collections.

 

Son histoire en bref :

           C’est en 1875 que le marchand anglais Arthur Lasenby Liberty,  passionné d’art et de décoration, fonde la société Liberty of  London (toujours en activité à Londres) et ouvre son magasin sur Regent Street. Il y vend des tissus et des marchandises venues d’Orient : porcelaines, soieries chinoises ou encore éventails japonais. Il développe le tissu Liberty dès 1884. Ce fut un succès immédiat. En 1900, une succursale parisienne est ouverte. Paul Poiret, grand couturier, achète du Liberty pour ses collections. Il faut attendre la fin des années 60 pour qu’Yves Saint Laurent s’y intéresse également. Mais c’est surtout Cacharel qui démocratise le Liberty en France dès la fin des années 60.

Mais d’où vient l’inspiration Liberty ?

            Arthur Lasenby Liberty, grand voyageur, aimait rapporter de ses voyages tissus, objets d’art et de décoration qu’il vendait ensuite dans sa boutique. Il se passionna alors pour la soierie et les cotonnades made in India et décida de s’en inspirer pour fabriquer des étoffes en Angleterre, sur ses propres métiers. Il revisita les motifs orientaux, les fleurs stylisées et, surtout, opta pour des teintes pastel comme le rose thé, le vert jade, le bleu délicat… Ainsi naît l’imprimé Liberty… Aujourd’hui, on recense plus de quarante mille imprimés différents, des motifs à petites fleurs mais aussi des motifs végétaux et animaliers.

Pourquoi est-il si unique ?

            Si les créateurs se l’arrachent, c’est tant pour sa texture que ses motifs. Fin et précieux, il a en effet une qualité supérieure au coton traditionnel. Aux diverses formes et couleurs, les motifs sont tous différents, et leurs noms enchanteurs : Small Susanna, Tatum, Glenjade, Eloïse, Fairford, Poppy and Daisy,  …

Pour le repérer des nombreuses contrefaçons, il se vend en principe en 137 cm de largeur, non pas en rouleaux mais sur des cartons plats avec écrit sur le côté « Liberty of London ».

Le Liberty au top de la tendance ? Dernières news…

            Bensimon vient de lancer une collection unique de chaussures et de sacs en Liberty grâce à une déclinaison de 4 imprimés.

            Nike s’est également associé à la Liberty of London pour produire en édition limitée la Dunk Liberty!

             


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s